ACTUALITÉS


Lafarge et Daech


Exigeons vérité et poursuite !

 

Bravo à l’association de défense des victimes de crimes économiques, Sherpa, qui vient de déposer plainte contre le cimentier Lafarge pour "financement du terrorisme" en Syrie !

Il est scandaleux qu’après l’enquête du Monde révélant de possibles arrangements, collaborations et financements entre l’entreprise Lafarge/Holcim avec l’organisation Etat islamique pour maintenir l’activité de sa cimenterie de Jalabiya située en territoire occupé par Daech entre 2013 et 2014 en Syrie, aucune enquête approfondie en vue d’éventuelles poursuites n’aient été diligentées par la France et l’Union Européenne.

Pire, le rapport de la mission parlementaire d’information de juillet sur les moyens de Daech, bien que n’ayant pu accéder aux informations précises relatives à Lafarge permettant d’infirmer ou de confirmer les révélations du journal Le Monde, s’était autorisée à dédouaner laconiquement l’entreprise. Tandis que Le Monde révélait ce lundi 14 novembre que les salariés rétifs à poursuivre l’exploitation de la cimenterie vu les dangers, faisaient l’objet de menaces, voire de licenciements.

Danielle Simonnet avait été la seule conseillère de Paris à voter contre la convention de partenariat reconduite entre la Ville de Paris et Lafarge pour la fourniture du sable de Paris plages lors du Conseil de Paris de juillet dernier et à dénoncer le cynisme absolu qui conduisait la Ville à dédier l’édition de Paris Plages 2016 aux victimes du terrorisme de Sousse et de Tunis. Lors du Conseil de Paris de septembre, elle avait néanmoins réussi à faire adopter un vœu d’interpellation du Gouvernement pour que soit faite toute la lumière sur d’éventuels liens entre des entreprises françaises et Daech et pour exiger l’accès aux documents non transmis lors de la mission d’information parlementaire. Vœu resté toujours sans suite à ce jour.

Le Parti de Gauche salue et félicite l’association Sherpa pour sa plainte engagée contre Lafarge. Il faut en finir avec l’opacité et l’impunité dont bénéficient les grandes entreprises françaises en matière de corruption à l’étranger, comme le souligne régulièrement les rapports de l’OCDE. La lutte contre Daech nécessite une lutte économique pour leur couper leurs financements et donc l’arrêt des collaborations entre certaines grandes entreprises, Etats et l’organisation terroriste.

  1. "Globalisons les luttes, globalisons l’espérance"

    Déclaration des organisations françaises présentes au VIème congrès du Mouvement des travailleurs ruraux sans terre (MST)

    Réunis à l’occasion du VIème Congrès national du MST, du 10 au 14 février 2014, paysans et travailleurs appellent à lutter et construire…

  1. Régionales 2015


    1er tour l’abstention en tête

    Deux millions de citoyens supplémentaires étaient inscrits sur les listes électorales par rapport aux régionales de 2010. Cela ne s’est pas traduit par un regain d’intérêt pour le vote lors du 1er tour. Même si elle se tasse légèrement en…